Aux Grandes Carrences Les Petits Remèdes


Idées fausses sur les protéines


L'ALIMENTATION COUVRE A ELLE SEULE NOS BESOIN
FAUX

L'idée que l’alimentation ne couvre pas les besoins en nutriments essentiels d’une partie importante de la population est insupportable à de nombreux médecins, et inconcevables par les responsables politiques et les hauts fonctionnaires.
La réglementation française impose d’ailleurs aux fabricants de compléments alimentaires de dire que « seule une alimentation variée et équilibrée est susceptible de couvrir les besoins quotidiens. » Bizarrement, aucune des enquêtes conduites depuis 30 ans n’a réussi à prouver que l’alimentation des Français les met à l’abri de déficits micronutritionnels. Les chercheurs considèrent qu’une personne dont l’alimentation ne couvre pas les deux tiers des apports conseillés en micronutriments court un risque élevé de déficit. Selon des enquêtes françaises récentes, c’est le cas de prêt de 60% des femmes et 50% des hommes. Ce n'est pas tant que les hommes mangent mieux que les femmes mais leurs besoins sont moins important. De surcroît, il existe aujourd’hui de sérieux doutes sur la teneur réelle en vitamines et minéraux des fruits et légumes du commerce ou encore sur la biodisponibilité des protéines contenues dans certains morceaux de viandes!

C'EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ
FAUX

Pris dans le cadre d'une hygiène de vie acceptable (au moins 3 repas par jour et 5h de sommeil quotidien) et en respectant les doses adaptés à vos besoins, conseillées par un professionnel, les compléments alimentaires ne sont pas dangereux. Ils peuvent en revanche l'être en cas de supplémentation de nutriment déjà exédentaires. Ce ne sont pas non plus des produits magiques, ils ont pour objectif d'améliorer l'apport en nutriments parfois insuffisant dans votre alimentation tout en optimisant vos propres paramètres biologiques. Mis au point par des médecins du sport et des scientifiques spécialisés en nutrition et en micro-nutrition, ils améliorent les apports nutritionnels et permettent un meilleur contrôle des quantités et de la qualité.
Ce qui est par contre très dangereux pour la santé ce sont les prises régulières de médicaments et les fast-food.

C'EST ARTIFICIEL
FAUX

Certes consommer des gélules, des capsules ou de la poudre ce n'est pas très naturel mais les compléments alimentaires sont constitués de nutriments, tels que les protides, les glucides ou de vitamines, minéraux et dérivés de plantes. C'est à dire des substances « naturellement » présentes dans l'alimentation et dans le corps humain mais dont les besoin de l'organisme dépasse parfois l'appart de votre alimentation. Lors d'activité sportive régulière par exemple. De plus la totalité des plats pré-cuisinés vendu en hyper marché contiennent des additifs bien moins naturels et bien moins bénéfique pour notre santé. D'année en année, le mot naturel désigne quelque chose de différent, est ce naturel d'avoir un téléphone sur soi quotidiennement?

C'EST DU DOPAGE
FAUX

Le marché des compléments alimentaires est contrôlé par les autorités européennes. Les entreprises françaises ne peuvent donc pas mettre des substances dopantes ou nocives dans leurs compléments alimentaires.
Compléments alimentaires pour sportifs : poudres protéinées, gainers, acides aminés, aides minceur, complexes vitamines et minéraux, boissons ou barres énergétiques, booster, caféine & exitants etc.
Produits dopants : stéroïdes anabolisants androgènes, (testostérone, stanozolol, nandrolone…), hormones peptidiques, béta-2 agonistes, modulateurs hormonaux, les cannabinoïdes, les narcotiques, autres agents anabolisants ( clenbutérol, zéranol…) etc. Ces produits ne pouvant être obtenus que par le biais d'une prescription médicale ou via des marchés parallèles très risqués.

ÇA NE FONCTIONNE PAS
FAUX

Les compléments alimentaires sont soumis à un contrôle de certification. Le certificateur — souvent une entreprise privée — n’en expertise que la sécurité, c’est-à-dire ses conditions de fabrication et la nocivité de son impact. L’agrément ne porte en aucune façon sur l’efficacité. Il faut donc se méfier des promesses sur l'étiquette. Cependant, prendre un complément alimentaire peut parfois être très efficace s'il est adapté à vos besoins actuels. Par exemple, une cure de magnésium est très bénéfique pour une personne moralement épuisée mais n'aura pas autant d'effet sur une personne en pleine forme, non carencée. En règle général, si les effets d'un complément ne se ressentent pas rapidement, c'est qu'il est ineficace ou inadapté.

POURQUOI PRENDRE UN COMPLEMENT ALIMENTAIRE ?

Depuis la révolution industrielle la nourriture ne manque plus (quantité) pourtant nombreuses sont les carrences nutritionnelles constatées (qualité). Un nouveau marché a vu le jour, les compléments alimentaires. Que ça soit pour améliorer votre santé (vitamines), lutter contre le stress, les douleurs articulaires (minéraux) ou les toxines (antioxydants), redonner du brillant à vos cheveux (acides gras essentiels), diminuer la masse graisseuse en conservant votre tonicité musculaire (acides aminés), améliorer le transit (fibres); les compléments alimentaires peuvent être la solution à vos problèmes. A condition qu’ils soient compatibles, les compléments alimentaires sont plus efficaces ensemble qu’isolés. Ils agissent en synergie.

COMMENT CHOISIR ?

Pas moins de 4 produits sur 5 (80%) actuellement commercialisés n'ont que très peu d'intérêt, et certains sont même carrément à éviter. S'il est vrai, par exemple, que le magnésium aide à lutter contre le stress, beaucoup ne savent pas qu'il existe du magnésium sous de nombreuses formes. Celles que l'on retrouve le plus souvent dans les compléments alimentaires sont des sels : gluconate, chlorure, citrate, carbonate, pidolate, lactate, aspartate, sulfate, hydroxyde ,oxyde, bisglycinate, glycérophosphate. Ces deux dernières sont les meilleures (glycérophosphate et bisglycinate), très bonne biodisponibilité (absorption) et aucun effet secondaire connu. Moins un sel de magnésium est assimilable, moins il sera utilisé par l’organisme et plus l’effet laxatif sera important. Les autres sels sont déconseillés, les pires étant : le sulfate, le chlorure ou le lactate. La vitamine B6 (pyridoxine) favorise l’absorption du magnésium, il est donc recommandé de choisir un supplément qui en contient. Privilégiez les formes citrate ou gluconate pour le Zinc, citrate ou bicarbonate pour le Potassium
Il en va de même pour les autres compléments alimentaires, faites des recherche sur la biodisponibilités des éléments.
Privilégiez les formes naturelles quand c'est possible aux formes synthétiques pour les vitamines.
Une capsule par jour est peu vraissemblable, le corps ayant un nombre limité de récepteurs ne peut absorber ce dont il a besoin en une seule prise.

LES CONTRE-INDICATIONS

Si les compléments alimentaires sont a priori inoffensifs lorsqu'ils sont pris dans les conditions indiquées par le fabricant, certaines précautions méritent tout de même d'être prises.Le fabricant a l'obligation de mentionner la composition du produit. Il doit aussi donner les conditions d'utilisation et mentionner les mises en garde éventuelles. Avant de mélanger plusieurs types de compléments alimentaires, assurez-vous que c'est possible. L'excès peu être pire que le manque. En cas de doutes, une prise de sang peut aider à y voir plus claire en vérifiant qu'il y a bien un manque quelque part et, si oui, quelle est l'ampleur de ce manque : afin d'y remédier.
Sauf avis médical contraire, évitez les compléments en calcium, en fer, en cuivre, en manganèse.
Limitez les apports en Zinc, Sélénium mais aussi vitamine A préformée (rétinol), vitamine B9 et vitamine E.

Moins d'un décès par an est lié aux compléments alimentaires (2 décès en 6 ans) contre plus de 18 000 par an dus aux médicaments en France.
CF : LeFigaro.FR / Los Angeles Times / Orthomolecular.Org